vendredi 1 février 2008

Un repas pour que des familles partent en vacances

Dimanche dernier, l’association Pavilly-Solidarité organisait son repas annuel dans la grande salle de la Dame Blanche.

Cette association, créée en 1981, est une association caritative pavillaise bien connue, à l’origine de l’Atelier Papier-Carton, les 2 associations se sont séparées en 1992 pour des besoins administratifs.

Ensuite, l’association Pavilly-Solidarité a fait des voyages humanitaires en Pologne et en Roumanie, actuellement, l’association, organise des vacances à Veules-les-Roses pour des familles bénéficiaires de la banque alimentaire, ce qui permet de partir en vacances à des gens qui ne le peuvent pas.

Pavilly-Solidarité parraine également un hôpital en Roumanie, ainsi que 2 écoles en Afrique.
Avant de passer au repas, Madame Andrée Valognes, la présidente de l’association s’est adressée aux convives : « Je vous dit merci à tous et ce n’est pas un merci de convention, car, si vous n’étiez pas là, l’association ne pourrait pas exister ! L’année dernière nous avons envoyé 10 familles en vacances, 10 familles qui n’auraient pas eu de vacances ! Merci ! ».

Envoyer sur

lundi 28 janvier 2008

Les photos de Caustreberthe ne sont pas en libre-service !

Les images et les photos de ce blog http://caustreberthe.fr/ ne sont pas en libre-service !

Pour diffuser une photo issue de ce blog sur un autre site ou autre blog, 2 solutions se présentent à vous :

  • 1 - Vous prenez sans demander, et dans ce cas, vous indiquez la source de la photo, (c'est-à-dire le nom du site en question, s'il s'agit de ce blog, en l'occurrence http://caustreberthe.fr/) avec un lien vers ce blog. Ceci est le cas le plus répandu sur l'internet. Ou vous mettez l'auteur de la photo si celui-ci n'a pas de site.
  • 2 - Vous demandez, soit par mail, par téléphone, par courrier, en me rencontrant dans la rue, par téléphone arabe, ou tout autre moyen à votre convenance, et dans ce cas, je dis si j'accepte ou pas, et dans quelle condition !

C'est ce qui est pratiqué sur ce blog, toutes les photos sont de moi, sauf celles indiquées, où je mets la source de la photo, (cf point 1).

Tout le monde ne connait pas les us et coutumes de l'internet ! Donc, les erreurs peuvent encore se réparer...

Envoyer sur

dimanche 27 janvier 2008

Photo de la semaine 04

C'est une petite coréenne qui passe son temps à écrire « AMOUR » dans les trucs ronds, ça valait bien la photo de la semaine, non ?

04-08.jpg

Envoyer sur

mercredi 23 janvier 2008

Samedi : inauguration de La Halle aux Grains à Pavilly

Hier, j'ai visité la salle de la Halle aux Grains en avant-première...

Tout a l'air prévu pour le confort des spectateurs !

Pavilly_halles.jpgL'inauguration de la « Halle aux Grains » (ancienne salle des halles) à Pavilly, samedi 26 janvier 2008 à 11h, mais plus encore la journée porte ouverte du lendemain dimanche 27 janvier de 10h à 18h, sera l'occasion pour les pavillais de découvrir une salle où tout aura été pensé pour le confort des spectateurs, des sièges plus larges, de la place pour les jambes, (elles ne resteront pas coincées par le siège de devant).
Laurent Hauguel, responsable des services techniques de la mairie, mais surtout, un des maîtres d'œuvre de la transformation de la salle des halles, est fier (avec raison) de présenter son « bébé » : « J'ai visité toutes les salles de la région afin de me faire une idée plus précise de ce qui pouvait être utile et nécessaire à la transformation de cette salle, déclare-t-il, tout a été conçu pour le confort de tous, même les personnes à mobilité réduite. Nous avons même pensé aux artistes à mobilité réduite, il y a la possibilité de monter sur scène par un ascenseur ! »

Sur les 327 places, une partie des sièges est escamotable, permettant, en glissant un mur amovible, d'avoir une pièce supplémentaire de 80 m², jouxtant la salle de spectacle, où il resterait quand même près de 250 sièges.
Les loges se trouvent immédiatement derrière la scène de 50 m², permettant déjà, à grand nombre d'artistes de pouvoir se produire.
Le public aura la possibilité de découvrir ce nouveau lieu culturel dans le canton, le soir même de l'inauguration, demain samedi à 20h30, avec la venue du Big Band Christian Garros.

Programme de la journée « porte ouverte » le dimanche 27 janvier :

  • A partir de 11h : musique avec le groupe Daria (Amicale Laïque Jean Maillard)
  • Vers 12h : diaporama « les étapes de la réhabilitation de la salle de spectacles. »
  • Vers 14h : danse avec l'école intercommunale de musique et de danse.
  • Vers 14h30 : musique avec l'école intercommunale de musique et de danse - Orchestre de M. Petit
  • Vers 15h30 : musique avec Quincy, vainqueur du tremplin « Pavilly en Scène »
  • Vers 16h30 : musique avec Palikao
  • Vers 17h : musique avec le groupe Elisabeth S (Amicale Laïque Jean Maillard)
  • Spectacles gratuits, ouvert à tous.

(Crédit Photo : service communication de la ville de Pavilly)
J'avais pris des photos, mais celles de Claire sont plus belles... ;-)

Envoyer sur

dimanche 20 janvier 2008

Photo de la semaine 03

Les pensionnaires de la maison de retraite de l'hôpital de Barentin sont heureux de recevoir leurs friandises pour les étrennes...

03-08.jpg

Envoyer sur

vendredi 18 janvier 2008

Voeux dans la Cau'streberthe (20ème épisode)

19 h 15 : Fresquiennes !
André Lefrançois, maire, ne veux pas commencer sans Christophe Bouillon !
Je lui dis que le député est à Pavilly, et qu'il sera certainement en retard. Alors, pour me faire plaisir, le maire veut bien se mettre au micro pour que je prenne la photo...

fresquiennes.jpg

Envoyer sur

Voeux dans la Cau'streberthe (19ème épisode)

19h00 : Goupillières.
François Dodelin fait son premier discours en tant que maire, il a été élu dans le courant de l'année, la chaleur ? l'émotion ? le trac ? Toujours est-il qu'il a un léger malaise, mais il reprend vite ses esprits :

goupillieres.jpg

Envoyer sur

Voeux dans la Cau'streberthe (18ème épisode)

18h30 : Pavilly.
Là, je suis chez moi ! Il faut attendre le 18ème jour de l'année et le 18ème épisode !

Claude Lemesle, maire, fait son discours accompagné d'un diaporama :

pavilly1.jpg

Les enfants du conseil municipal des enfants sont là, il y en a même une qui se voit déjà députée ! [1]

pavilly2.jpg

Je fais vite, je dois me rendre à Goupillières et à Fresquiennes, et après quand je reviens à Pavilly, il n'y a même plus de petits fours !

Notes

[1] Décret no 2000-1250 du 18 décembre 2000 modifiant l'article D. 2122-4 du code général des collectivités territoriales : « L'écharpe tricolore peut se porter soit en ceinture soit de l'épaule droite au côté gauche. Lorsqu'elle est portée en ceinture, l'ordre des couleurs fait figurer le bleu en haut. Lorsqu'elle est portée en écharpe, l'ordre des couleurs fait figurer le bleu près du col, par différenciation avec les parlementaires. »

Envoyer sur

jeudi 17 janvier 2008

Voeux dans la Cau'streberthe (17ème épisode)

19h00 à Émanville : Là, Monsieur Hubert Hondier, maire, a mis son écharpe tricolore car il devait remettre des médailles du travail. Christophe Bouillon était venu, mais il a abandonné son traditionnel costume gris pour un costume sombre...

emanville.jpg

Envoyer sur

mercredi 16 janvier 2008

Voeux en dehors de la Cau'streberthe

Ce soir, 18h30 : Hôtel du département à Rouen. Là, c'est en dehors de la Cau'streberthe, je n'y étais pas invité en tant que blogueur Cau'streberthien, j'avais été invité pour une autre de mes casquettes ! ;-)

Sur la photo c'est Didier Marie qui souhaite les bons vœux aux habitants de la Seine-Maritime, en compagnie de Jean-Louis Destans, président du Conseil Général de l'Eure :

276.jpg

Envoyer sur

mardi 15 janvier 2008

Un blogueur s'installe à Blacqueville

Un grand blogueur s'installe dans la Cau'streberthe, il s'agit d'Arnaud Mouillard, 27 ans, éducateur auprès de personnes handicapés.

Auparavant, il habitait Duclair...

Voir son billet annonçant son arrivée...

Le blog http://hern.over-blog.com/ est donc inscrit sur la liste des blogs Cau'streberthien !

Envoyer sur

Journal d'une femme de chambre

Vendredi 18 janvier à 20h30 au théâtre Montdory à Barentin, d'après Octave Mirbeau :

Journal d'une femme de chambre

C_lestine_par_Rippl-Rona_.jpgMaîtres et domestiques forment-ils deux classes étanches d'être distincts... ou deux facettes de l’être humain ?
Le domestique est-il préservé des travers qu’il reproche à son maître ?

« Un domestique, ce n'est pas un être normal... Il n'est plus du peuple dont il est issu ; il n'est pas non plus de la bourgeoisie où il vit et où il tend... »

Écrit en 1900, ce journal est bien plus qu'une curiosité ethnographique ou historique. La femme de chambre qui retournera son tablier en devenant à son tour patronne appartient (comme tous les nouveaux riches) à n'importe quelle époque.
Son regard lucide et critique ne l'empêchera pas de sombrer dans les travers de ses anciens maîtres. Voilà de quoi nous mettre face à nos propres contradictions dès qu'il s'agit de pouvoir, d'ambition et d'argent. Plutôt qu'à une reconstitution historique, le public est convié à une conférence. La conférencière est vive et passionnée. Laissons-nous emporter...

Adaptation et mise en scène : Olivier Gosse, (créée en février 2005 à la Chapelle Saint Louis de Rouen).
avec Françoise Caillard-Rousseaux
Lumières et accessoires : Jean-Claude Caillard

(Dessin Célestine vue par Josef Rippl-Ronaï, La Revue blanche, 15 janvier 1900)

Envoyer sur

lundi 14 janvier 2008

Flashé devant sa télé !

fmartin.jpgLe mardi 8 janvier 2008 à 16h39, Francis Martin, habitant de Saint-Ouen-du-Breuil, regarde la télé !
Là, je suis sûr que vous vous dites que Cau'streberthe pousse un peu loin l'info de proximité. Mais, c'est LA vérité, le mardi 8 janvier 2008 à 16h39, Francis Martin regardait la télé.
Seulement, samedi 12 janvier, il a reçu une lettre qui ne lui a pas fait plaisir, une lettre du centre automatisé de constatation des infractions routières qui lui réclame 135 € (descendu à 90 €, s'il paye dans les 15 jours), pour avoir roulé à 58 km/h au lieu de 50 dans le boug de Gaillefontaine !

Le problème, c'est que l'infraction a été comise à 16h39 le 8 janvier ! Et que, en plus, sa voiture n'a pas quitté son garage !

« Je n'ai pas le souvenir d'avoir été un jour à Gaillefontaine ! Et si j'y suis allé, ça doit être il y a des années. »

En plus, le modèle de sa voiture précisé sur le PV est Citroën Xsara SX, et Francis Martin a comme voiture une Citroën Xsara HDI. Sinon, le numéro de la voiture est bien le sien !

pv.jpg

Voilà donc, comment on peut attraper une amende et avoir un point en moins sur son permis sans quitter son fauteuil devant sa télé !

Envoyer sur

Le café des âges (2ème partie)

Je vous ai déjà passé la première partie. [1]

J'avais oublié de vous mettre la seconde, cela a été enregistré le vendredi 9 novembre 2007 à l'hôpital de Barentin, pour une opération appelé « Café des âges ».

Des personnes âgées étaient attablées avec des collégiens et des lycéens, et racontaient leur passé, voici le témoignage de Marie-Madeleine, il faut bien tendre l'oreille, car j'ai enregistré ça avec un balladeur mp3, cela dure 7 minutes 44 secondes :

Notes

[1] Il y a longtemps que ce billet était écrit, mais j'avais oublié de le mettre en route...

Envoyer sur

dimanche 13 janvier 2008

Voeux dans la Cau'streberthe (16ème épisode)

Samedi 18 h : Écalles-Alix.

La salle des fêtes est petite, mais elle est presque pleine.

ecalles-alix.jpg

Envoyer sur

Voeux dans la Cau'streberthe (15ème épisode)

Hier, 17h30 : Roumare.

Madame Josiane Lelièvre, maire de Roumare, est très remonté devant le député Christophe Bouillon, le conseiller général, Jean-Yves Merle, Pascal Martin, président de la comcom et également conseiller général. Elle ne veut pas de l'autoroute la bretelle d'autoroute et se battra jusqu'au bout s'il le faut !


Voici, l'extrait du discours de Madame Josiane Lelièvre, maire de Roumare, pendant cette cérémonie des vœux :

Il faudra donc que le futur maire de Roumare soit assez pugnace pour aller devant cette haute instance pour défendre votre dossier, et pour l'emporter.

2ème sujet qui fâche, c'est le projet de sortie de la liaison autoroutière Barentin Yvetot. Depuis le début de ce feuilleton commencé en 1996, la commune de Roumare, consciente de la nécessité d'une telle infrastructure, a toujours donné des avis positifs, en insistant toutefois sur le fait que ROUMARE ne devait pas servir de desserte de l'autoroute, avis qui ont d'ailleurs été repris dans le rapport de l'enquête publique par le commissaire enquêteur.

D'abord en 1999, puis en 2007, un arrêté du Conseil d'État nous demandait de mettre en compatibilité notre Plan d'occupation des sols pour permettre le passage de l'autoroute en abattant une partie de la foret du bosc hue que nous avions classée en zone réservée afin de préserver ce petit coin de bois cher aux roumarois.

Ce fut chose faite et au début du mois d'octobre 2007, le conseil municipal, à l'unanimité approuvait cette mise en compatibilité du POS, en réitérant toutefois notre exigence concernant la sortie de la nouvelle liaison autoroutière qui ne devait pas déboucher sur la RD 67.en direction de Roumare.

Or, à la fin du même mois, les services de la Direction régionale de l'équipement sont venus en mairie me remettre un avant projet sommaire du futur aménagement avec deux échangeurs, un qui sort de l'autoroute en venant de Rouen à droite de la RD 67 , l'autre qui rentre sur l'autoroute vers Rouen à gauche de la RD 67, et mieux encore pour rendre plus accessible Roumare au trafic, une déviation de la RD 67 es1 prévue avec un recalibrage de cette route, donnant ainsi plus de confort aux usagers.

S'étant toujours entendus dire que seul, le concessionnaire verrait où situer ces échangeurs qui seraient discutés avec les communes concernées le moment venu, je me suis étonnée de ce document, et il m'a été clairement dit que le concessionnaire n'aurait pas d'autre alternative pour ces échangeurs puisque des bâtiments de la nouvelle zone de la Carbonnière étaient construits dans le périmètre de la bande des 300 mètres réservée par enquête publique pour ce projet !

Vous comprendrez que la réaction du conseil municipal a été immédiate. Considérant que ce document nous était remis après la clôture de l'enquête publique, Constatant que la commune de Roumare n'avait pas le droit d'avoir un peu d'équipement commercial, mais, que par contre, elle devait subir l'affluence du trafic des usagers fréquentant le centre commercial de la commune voisine, le conseil municipal a annulé la délibération prise quelque temps plus tôt, et j'ai immédiatement pris rendez-vous en préfecture où j'ai été reçue par M. Morel, secrétaire général.

Outre le fait de savoir qui est le plus fautif, le signataire des permis de construire dans une zone réservée par enquête publique à des infrastructures autoroutières, ou l'État qui a été négligeant au niveau du contrôle de légalité, il est hors de question que Roumare qui va déjà devenir le lieu de transit obligé pour aller de la vallée de Seine vers le centre commercial de Barentin, puisque les services du département qui ont décidé d'élargir la RD67 au hameau de Claire mare n'ont pas prévu de carrefour sécurisé sur l'ancienne route nationale 15, incitant ainsi les clients de la zone commerciale à traverser le bourg de Roumare, je disais donc : il est hors de question que le centre de Roumare subisse en plus le trafic des habitants de ST Pierre de Varengeville ou de Duclair qui auront plus vite fait de garder l'autoroute jusqu'au bosc hue pour rejoindre leur chaumière plutôt que de sortir à la Vaupalière et d'emprunter la route départementale 43 sur laquelle la circulation est très difficile aux heures de pointe.

Entre parenthèse, je vous précise que le trafic a déjà plus que doublé entre 2005 et 2007 sur la RD 67 qui traverse le centre bourg, d'après des comptages faits par la DDE. C'est d'ailleurs en prévision de cette augmentation de trafic que j'avais réussi à négocier en 2005 un don de 45000 euros de la part de CASTORAMA, fonds qui ont servi à financer les aménagements devant limiter la vitesse des usagers.

La seule alternative que nous ayons trouvée lors de notre réunion en Préfecture, est d'obtenir un contournement de Roumare qui se situerait quelque part entre la ferme du château et le bosc hue. Ce contournement permettrait à la fois de désengorger la route départementale 43 réputée saturée et dangereuse, et de préserver la tranquillité et la sécurité dans notre centre bourg.

Seulement, voilà, un contournement estimé à 4 ou 5 kilomètres ne va pas nous être offert sur un plateau d'argent, il va falloir se battre même si je sais que les services de la Préfecture et notre conseiller général sont à nos côtés.

Une fois de plus, il faut s'attendre à une forte résistance de la part des fïnanceurs, puisque bien entendu, il n'est pas question que Roumare participe à un tel investissement qui n'est pas de sa compétence, mais il n'est pas question non plus que Roumare devienne une bretelle d'accès à l'autoroute., d'autant plus que les derniers projets de Barentin sur ce secteur prévoient une zone logistique au Campeaux, ce qui entraînera impérativement un double échangeur en direction du Havre.

Envoyer sur

Photo de la semaine 02

Il y a des jours où l'activité de maire ne doit pas être si désagréable que ça !

Voici une photo de Jacques Niel, maire de Saint-Jean-du-Cardonnay, qui distribue une médaille du travail à une de ses concitoyenne :

02-08.jpg

Envoyer sur

vendredi 11 janvier 2008

Voeux dans la Cau'streberthe (14ème épisode)

20h30 : Butot !

Ah, vous ne saviez même pas que ça existe ? Et bien, c'est fait, mon premier reportage caustreberthien dans le petit village, qui, d'après son maire Xavier Vandenbulcke vient de franchir la barre des 300 habitants.

butot.jpg

Envoyer sur

Voeux dans la Cau'streberthe (13ème épisode)

Le 13 ème épisode, c'est pour Barentin !

19h00 : Salle Léo Lagrange, pleine comme un œuf, avec les maires des villages environnants : Pavilly, Émanville, Sainte-Austreberthe, etc., le conseiller général, le député, tous les présidents d'associations, ...

Et là, Michel Bentot, maire de Barentin, nous sort le discours le plus bref de l'histoire des vœux caustreberthien !

Écoutez, le discours dure exactement 2 minutes :

barentin.jpg

Envoyer sur

Voeux dans la Cau'streberthe (12ème épisode)

18h30 : Limésy. C'est dans le foyer rural, que Rémy Delestre, 76 ans, prononce ses derniers vœux !

Pas vraiment ses derniers vœux, puisque quand on lui demande s'il sera présent l'année prochaine, il répond : « Oui, mais au fond de la salle ! ».

limesy.jpg

Envoyer sur

- page 2 de 7 -